Coup de coeur cinéma: « Les Chansons d’Amour », actuellement diffusé sur Canal +.

Ne ratez pas ce film enchanteur, en état de grâce, plein de charme, mélange de légèreté et de gravité.  Une comédie musicale moderne filmée avec talent, servie par des acteurs tous magnifiques de jeunesse, d’enthousiasme et de fragilité, qu’ils jouent ou qu’ils chantent.

Une oeuvre sensible, émouvante, surprenante, audacieuse, riche en références cinématographiques mais jamais démonstrative.  Bac Films

Un Film de Christophe Honoré

Avec :

  • Louis Garrel : Ismaël
  • Ludivine Sagnier : Julie
  • Clothilde Hesme : Alice
  • Grégoire Leprince-Ringuet : Erwann
  • Chiara Mastroianni : Jeanne
  • Jean-Marie Winling : le père
  • Brigitte Roüan : la mère
  • Alice Butaud : Jasmine
  • Yannick Renier : Gwendal
  •                                                       

    Pour davantage d’informations sur ce film,

    consultez l’article de « Wikipédia » à l’adresse suivante :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Chansons_d’amour

     Coup de coeur cinéma:

     


    2 commentaires

    1. BernartZé dit :

      Ah la la !…Là que dire de plus ? Renchérir ou bien se taire ?
      Et inviter tous les petits veinards qui n’ont pas encore vu ce film…à le faire en urgence (pour les parisiens non abonnés à Canal -désolé pour les autres, mais vous avez internet, alors pianotez et renseignez-vous !- le film est toujours projeté, à raison d’une ou deux séance(s) par semaine, dans un « petit » cinéma du Xème arr. ; à vos programmes ciné !) pour leur plus grand bonheur.
      Sinon…ajouter (malgré moi !) que cette grande et magnifique oeuvre offre l’occasion rare de se (re)sentir humain, en éprouvant des émotions parfois contraires (bonheur/chagrin…joie/tristesse…).
      Et de se découvrir bien vivant, même si c’est alors par procuration !
      Histoire de réparer une « grande injustice » (un simple oubli du blogueur, très certainement ; encore sous le coup de l’émotion…sans doute ?!), je profite de cette petite bafouille pour citer -et rendre HOMMAGE à- l’auteur/compositeur des quatorze morceaux contribuant à donner corps et chair au film, soit Alex Beaupain, himself.
      Finesse et subtilité d’une écriture ciselée ; légèreté et/ou profondeur des compositions ; on est vite…quasiment hypnotisé !
      En voilà un qui n’a pas volé son César !!
      Cependant, pour moi, un mystère demeure entier à ce jour : comment un jury cannois (en 2007) a-t-il fait pour laisser repartir ce film sans aucune distinction (par ex. : mise en scène ou contribution artistique ou carrément…LA palme d’or !!) ?
      Mystère et « bubble gum » !…
      Même si ces récompenses (en chocolat ?) n’ajoutent rien à la valeur intrinsèque d’une oeuvre, comment avoir pu faire preuve d’autant de distraction ?!…
      B.

      Dernière publication sur Vous qui passiez par hasard... : Reverdir

    2. julien dit :

      Sympa !

    Répondre

    cornillonchristophe |
    Les Livres de Loïc ! |
    UN PEU DE POESIE |
    Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux du coeur
    | Mes mots...
    | leidgens